La qualité du matériel photographique utilisée est prépondérante pour obtenir des résultats exploitables. Il faut avoir présent à l'esprit qu'une photographie prise à travers une verrière en plexiglass, même d'une extrême propreté, perd environ 50% de sa qualité (couple objectif/émulsion).
 
 
  è Type d'appareil : argentique ou numérique ?

A moins d'utiliser un appareil numérique reflex (donc haut de gamme), les temps de latence sont trop élevés pour permettre des clichés 'instantanés'. Il est, dans ce cas préférable d'opter pour un appareil reflex argentique avec un objectif zoom de focale 28mm à 80mm.
 
 
 
  è Sensibilité du film

Pour mettre tous les atouts de son côté, il est préférable de choisir un film sensible, même si les conditions lumineuses sont importantes, de manière à donner la priorité à une vitesse d'obturation plus importante. Une sensibilité de 200 à 400 ASA est tout à fait acceptable, les émulsions modernes ne présentant pratiquement plus de grains.
 
 
  è Mise au point
 
  Le dispositif de mise au point 'autofocus' des appareils modernes peut être leurré par la verrière en plexiglass ou introduire un temps de latence inutile, puisque à partir d'environ 50m, c'est le réglage sur infini qui est utilisé.
 
  è Mode automatique ou priorité à la vitesse ?

Chaque prospecteur a ses habitudes et connaît son matériel. En règle générale, une vitesse d'obturation élevée sera préférée (1/250ème ou plus). En mode manuel, il convient de s'assurer que le diaphragme est supérieur ou égal à 5,6, sinon il faudra réduire la vitesse d'obturation pour revenir à une ouverture acceptable.
 
 
   
  Photogaphies Eric Bouchet